L’équipe, les collaborateurs

Gilles Sornette

Musicien/compositeur et responsable artistique

C’est après avoir fréquenté la classe d’électroacoustique de Christine Groult au Conservatoire de Pantin à la fin des années 90 qu’il entame une démarche de création : compositions sur bande ou interprétées pour la danse contemporaine et les plateaux de théâtre, projets électro/rock sur les scènes de musiques actuelles et installations s’apparentant à de « petites pièces visuelles et sonores ». Se nourrissant d’influences concrètes, électroniques et rock, il œuvre à une musique sensible, où se mêlent prises microphoniques, lutherie électronique, programmation et jeu instrumental. Ses créations prennent toute leur dimension dans une projection spatialisée invitant à l’immersion de l’auditeur/spectateur.

Christophe Fiat

Auteur

Christophe Fiat est écrivain et performer et metteur en scène. Depuis 2000, il a publié une dizaine de livres de fictions et de poésie dont Stephen King Forever (Editions le Seuil), Retour d’Iwaki (Gallimard) et Cosima, femme électrique (Éditions Philippe Rey). En 2002, il participe à la première édition du festival Actoral dirigé par Hubert Colas et participe régulièrement à cette manifestation jusqu’à aujourd’hui.

En 2007, il présente au Festival d’Avignon sur une invitation de Vincent Baudriller et Hortense Archambaud, sa première pièce, La Jeune Fille À La Bombe, et en 2011, il revient avec L’Indestructible Madame Richard Wagner créée la même année au Théâtre de Gennevilliers (T2G) où il est auteur associé sur une invitation de Pascal Rambert. Depuis 2003, il a écrit une dizaine de fictions pour France Culture dont certaines ont été réalisées par Jacques Taroni (Courtney Love is revenge, Zorro mort ou vif, Sur les traces de Godzilla), Alexandre Planck (Les disques de la mort) et Christophe Hocké (La passion de Madame Wagner et Le plus grand pianiste de tous les temps). Il a aussi travaillé avec de nombreux artistes : Thomas Hirschhorn, Christelle Lheureux, Alexandre Perigot, les musiciens Pierre Yves Macé, ÉrikM, Nicolas Fenouillat et des acteurs et actrices dont Laurent Sauvage, Stanislas Nordey, Florence Janas, Judith Henry, Irène Jacob, Jean Pierre Kalfon, Anouk Grimberg. En 2016, il a composé le livret du metteur en scène suisse, Yan Duyvendack, Sound of Music. En 2019, création de la pièce Cléopâtre in Love au Nouveau Théâtre de Montreuil (CND) et publication du roman Dark Continent aux Éditions du Seuil.

Reda Brissel

Comédien/Performer

Reda Brissel est un comédien franco-marocain né en 1978 à Safi au Maroc. Du théâtre contemporain au classique, en passant par le jeune publique et le théâtre forum, il a collaboré avec plusieurs compagnie de théâtre, à savoir la compagnie des bestioles, la compagnie des 4 coins, le C.L.A.C., le théâtre sous la pluie, le studiolo, solentiname, les heures panique, etc. Ne limitant pas ses activités aux seuls planches, il a aussi participé à des performances de danses avec des compagnies tel que « le principe d’incertitude » et la compagnie italienne « zeitgeist », s’est frotté aux caméras dans divers court-métrages, un long métrage réalisé par Patrick Basso « le mort de la cours d’or » et une docu-fiction toujours réalisé par Patrick Basso, en cours de production. Il a lui même réalisé deux clips musicaux pour l’artiste marocain Rhany. Il prête régulièrement sa voix dans le studio de doublage soundtastic, dans différents films et séries.

Joël Fabing

Créateur lumières

En 1998, il participe à l’ouverture de l’Auditorium de Dijon, et dès 2003 il assure les créations lumière pour les productions du Ballet de l’Opéra de Dijon. A partir de 2005, il signe les éclairages pour les opéras mis en scène par Éric Perez. Il collabore également comme éclairagiste avec Michel Fau à l’opéra : Madame Butterfly et Tosca ainsi qu’avec Régis Santon; Orphée aux enfers, pour Gerhard Weber; Faust et pour Olivier Desbordes; Neues Vom Tage.

Depuis 2010, il crée les lumières pour Michel Fau; Au Théâtre de la Madeleine: Maison de poupée (Henrik Ibsen) et Nono (Sacha Guitry), au Festival de théâtre de Figeac: Britannicus (Racine) ainsi que Brulez-là ! Zelda la Magnifique et Névrotik Hôtel (Christian Siméon), à l’Opéra Comique Ciboulette (Reynaldo Hahn) et au Théâtre de L’Oeuvre Le Misanthrope. En 2013, il collabore avec Blah Blah Blah Cie en créant la scénographie et les éclairages pour «Somme» sur une idée de Gab Fabing. Ainsi qu’avec la Cie Melocoton pour Dada Blues de et avec Thomas Milanese. En 2015 il crée les éclairages pour Dardanus (Rameau) à l’Opéra de Bordeaux, Un Amour Qui Ne Finit Pas (Roussin) au Théâtre de L’oeuvre et Fleur de Cactus (Barillet et Gredy) au Théâtre Antoine. En 2017 il retrouve Eric Perez pour les éclairages Des Noces de Figaro à l’Opéra de Clermont Ferrand. Puis la création lumière pour La Danse de Mort (A. Strinberg) au Festival de théâtre de Figeac,m.e.s. Benjamin Moreau et pour Le Tartuffe (Molière) au Théâtre De La Porte Saint Martin, m.e.s. Michel Fau.

%d blogueurs aiment cette page :