Buzz & Bulbs – projet 2021/2022

Buzz & Bulbs – projet 2021/2022

Une déclinaison solo et minimale de FRACAS / [fRaka],
duo lumière/musique

Crée en 2017 à l’Arsenal de Metz, FRACAS est un dialogue entre un éclairagiste – Joël Fabing – et un compositeur -Gilles Sornette.
Pour cette création, il y avait au départ l’envie d’imaginer un spectacle qui ne soit que matière sonore et lumineuse.
Dépourvu de décor, habité seulement par moments de présences humaines, ce projet proposait un paysage, un univers construit autour de projecteurs, micros, réflecteurs, supports à lumières, haut- parleurs. En somme, de tous les éléments constitutifs de la matière sonore et lumineuse utilisée par les deux créateurs.

Lien vers la captation de FRACAS à l’Arsenal-Metz dans le cadre du festival Ondes Messines juin 2017 : https://youtu.be/sX7MfJlTvZs

Buzz and Bulbs est une forme qui se nourrit de FRACAS et et des nombreuses expérimentations que Gilles Sornette et Joël Fabing ont imaginé à la croisée de leurs disciplines respectives.

Lors des différentes phases de recherche et création, Gilles Sornette s’attachera à :
découvrir, provoquer des interactions son/lumière et lumière /son
– jouer sur les troubles de perception : perte de notion d’espace, très faibles ou très fortes intensités, exploration de l’aspect hypnotique .

Certains sons utilisés seront générés directement par les lampes (Bulbs) des projecteurs et une partie de ces sons captés par des microphones s’apparentera à du bruit électrique, communément appelé « Buzz ». Certains dispositifs sonores pourront être visuels.

Peut alors commencer un travail de composition, mêlant électronique sensible, expérimentations sonores et lumineuses, et poésie.

Lumière, Micros et sons directs, traitement temps réel, instruments et bidouilles

Des sources lumineuses, fluos, épiscope, stroboscope : des tubes , des lampes graduées, des flashes : autant d’éléments qui alimentent la composition sonore et construisent un univers cinématographique

Des sons captés en direct : à l’aide de micros conventionnels, de micros de guitare ou de petits micros de contact une partie de l’univers sonore est créée pendant la performance.
Utilisés bruts ou retravaillés en temps réel à l’aide d’effets électroniques.

Des instruments : synthétiseur analogique, modulaire , proposant une palette sonore large, allant du bruitisme au mélodique en passant par l’étrange, l’irréel. Des Instruments détournés: guitare électrique jouée à l’archet, utilisée pour capter des sons de tubes fluorescents, objets, bricoles en tous genre.

Des matières et sons pré-produits : fidèle à la ligne de conduite qu’il s’impose, avec grand plaisir, depuis le début de sa pratique musicale Gilles Sornette n’utilisera que des sons, matières, ambiances issus de ses propres enregistrements ou traitements, et qui viendront étayer la composition de cette pièce.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s